Communiqué de Gérard Schivardi et Véronique Puig candidats du Parti Ouvrier Indépendant (POI) aux élections législatives

Publié le par schivardi

Communiqué de Gérard Schivardi et Véronique Puig

candidats du Parti Ouvrier Indépendant (POI)

 aux élections législatives

 

Nous tenons à remercier les 2 754 électeurs qui nous ont accordé leur suffrage et les 300 membres du comité de soutien qui ont activement fait campagne pour obtenir ce résultat. Les valeurs que nous avons défendues dans ces législatives, tout le monde les connaît. C’est la volonté de préserver nos acquis sociaux, nos communes et leur libre administration, la volonté de défendre vos droits, vos espérances, en une phrase de préserver la Démocratie et la République une indivisible, laïque.

Mais une question domine toutes les autres, c’est le refus du nouveau traité européen. Que va faire Mr HOLLANDE ? Que va faire Mr PEREZ s’il est présent à l’Assemblée ? Que va faire M Hollande, l’Assemblée Nationale qui va être élue dimanche prochain, face aux exigences que l’Union européenne a exprimées avant même que l’élection des députés ne soit acquise ? Le vrai changement, ce serait d’opposer un non ferme à ces recommandations, de refuser de ratifier ce Traité qui va nous entraîner, après la Grèce, l’Espagne, le Portugal et toute l’Europe dans une spirale de destruction et de misère.

Nous appelons toutes les Audoises et les Audois à se regrouper et nous rejoindre pour barrer la route à ce traité qui mettrait notre pays, notre département à genoux.

Avec les 50 000 Françaises et Français qui nous ont déjà rejoints en signant l’Appel contre la ratification du Traité, créons ensemble un vrai mouvement de tous les citoyens, quelles que soient leurs opinions politiques, pour qu’enfin la voix du peuple soit entendue. 

Avec Véronique PUIG, nous avons semé une graine, et nous n’allons pas tarder à la voir croître. Merci à vous toutes et tous. A Bientôt.

 

Gérard SCHIVARDI et Véronique PUIG

Publié dans déclaration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article