Lettre ouverte à Monsieur Maïque, maire de Lézignan

Publié le par schivardi

Communiqué de Gérard Schivardi

Candidat du Parti Ouvrier Indépendant (POI)

 aux élections législatives

 

Lettre ouverte à Monsieur Maïque, maire de Lézignan.

 

Monsieur le maire,

L’un de mes collaborateurs a pris contact avec vos services jeudi 10 mai pour réserver la salle « Palais des fêtes » afin d’y organiser un meeting. La responsable du planning lui a indiqué que cette salle était libre et qu’elle nous la réservait donc.

Puis le lundi 14, ce même collaborateur reçoit un appel indiquant que la salle n’est plus libre. Il demande quelle date serait disponible, mais on lui demande de rappeler le lendemain pour voir cela. Le lendemain, mon collaborateur apprend que tout le mois de juin la salle est prise. Il demande alors quel jour du mois de mai conviendrait. Réponse : la salle est prise.

A la question : « est-ce un refus de la part du maire de prêter la salle à Monsieur Schivardi ? » il n’y aura pas de réponse. Votre collaboratrice était manifestement très gênée.

Monsieur Maïque, y aurait-il un problème, et si oui, lequel ?

Vous le savez, je mène un combat inlassable contre la privatisation des services publics, contre les directives de l’union européenne, et ces derniers temps, j’ai expliqué à la population le danger qu’il y avait à ratifier le MES et maintenant le TSCG, deux machines à casser notre pays dans la spirale de l’austérité.

Est-ce pour ces raisons que la salle demandée n’est tout à coup plus disponible pour mon meeting?

Nous connaissons les pressions qui existent contre ma candidature, de la part de la droite en particulier, mais également de certains responsables de gauche, qui eux sont beaucoup moins intransigeants que moi quant à l’attitude à avoir face au MES et au TSCG…

Mais j’aimerai quand même vous faire une remarque : monsieur le maire, vous avez le choix.

Mon ami conseiller général Pierre Tournier et moi, nous n’avions pas toujours les mêmes idées, même s’il nous arrivait souvent de tomber d’accord, bien souvent sur l’essentiel. Mais il ne s’est jamais permis de m’interdire de prendre la parole. C’était un homme avec des principes et intègre, et sur ce point il devrait servir d’exemple.

Moi-même sur ma commune, je respecterai toujours la démocratie, et je n’empêcherai jamais quiconque de prendre la parole. Ce genre de pratiques ne font pas partie de mes méthodes.

J’ai donc décidé de faire mon meeting ailleurs que dans votre commune. Ce sera le jeudi 31 mai, à20h30, au CAC, à Ginestas. Mais fidèle à moi-même, je vous y invite. Si vous le souhaitez, vous pourrez y prendre la parole. Cette proposition vous surprendra peut être, mais je me revendique « authentique socialiste républicain » et j’aime agir en tant que tel.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez recevoir, Monsieur le maire, l’expression des mes salutation de démocrate.

 

Mailhac, le 25 mai 2012.

Gérard Schivardi.

Publié dans communiqué

Commenter cet article