Schivardi fait son marché à Carcassonne (l'Indépendant, 25/03/2012)

Publié le par schivardi

Gérard Schivardi n'est pas tout à fait un candidat comme les autres. Sa présence sur le marché, coloré et odorant, de la place Carnot à Carcassonne, samedi matin en atteste. Les hommes et les femmes, jeunes ou moins jeunes, bobos locaux ou sexagénaires plus standing, lui lancent un sourire, lui serrent la main ou s'arrêtent pour parler avec l'homme politique vu à la télé. Extraits. "Vous êtes de quel parti ?" lance une dame que l'on croirait sorti de Neuilly et qui a reconnu "monsieur Schivardi". "Du vôtre, madame, répond le maire de Mailhac. De celui qui veut sauver notre Département et notre viticulture."

L'entretien dure près de dix minutes. Et s'achève par un satisfecit de la citoyenne en Chanel. "C'est intéressant de dialoguer avec vous." Dernière poignée de main avant une dernière question. "Vous avez maigri non ?"

Schivardi en people du jour mais people de gauche. L'homme est candidat du Parti ouvrier indépendant sur la première circonscription, celle du député sortant et maire de Carcassonne Jean-Claude Pérez qu'il égratigne aussitôt. "Le jour du vote à l'assemblée ratifiant le nouveau traité dit "mécanisme européen de stabilité", Jean-Claude Pérez n'était pas là. Et son parti s'abstenait."

Le POI compte peser dans les semaines et mois à venir sur le débat européen. Il a lancé une pétition pour dire non au traité de Bruxelles. "On attendra que le Congrès se réunisse et on veut organiser une marche des Français sur Versailles comme en 1789." D'ici le candidat du POI entend faire entendre sa voix fort d'un comité de soutien de 200 personnes et malgré "La pression exercée par le PS sur les maires de l'Aude."

 

OBJ2994927_1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marche-carca-24.03.12-001.jpg

 

 

 


Commenter cet article